Structure

Les Cahiers de géographie du Québec appartiennent à l’Université Laval. Celle-ci nomme, parmi les professeurs de son département de géographie, un rédacteur qui a la responsabilité générale de la revue. Le rédacteur, dont le mandat est de trois ans, est libéré d’une partie de ses tâches d’enseignement pour occuper ce poste.

Le rédacteur coordonne l’ensemble du travail du personnel de la revue, qui se compose d’une secrétaire à la rédaction, d’un éditeur graphique, d’une adjointe administrative et d’une webmestre, ainsi que d’un adjoint à la rédaction. (Tous ces employés œuvrent à la revue à temps partiel.) La tâche du rédacteur consiste plus particulièrement à veiller à la qualité des articles publiés et à appliquer la politique éditoriale. L’adjoint à la rédaction, qui seconde le rédacteur dans l’ensemble de sa tâche, assume en plus la révision linguistique et la correction d’épreuves.

La coordination scientifique des Cahiers de géographie du Québec est assurée par le comité de rédaction et un réseau de correspondants internationaux, dont les membres ont pour mandat général de veiller à la qualité des articles publiés et de conseiller le rédacteur dans son travail de planification et de diffusion.

Les tâches du comité de rédaction comprennent plus spécifiquement:

  • la définition de la politique éditoriale de la -revue;
  • la supervision de l’évaluation scientifique des manuscrits soumis pour publication;
  • la sélection des projets soumis en vue de la préparation d’un numéro thématique;
  • l’évaluation scientifique des manuscrits destinés aux rubriques Questions, opinions, débats, Correspondances, Études bibliographiques, Chroniques, Cartes et Atlas;
  • une participation active à la diffusion de la revue.

Le comité de rédaction se réunit trois fois par année, mais le rédacteur en consulte régulièrement les membres.

Les membres du comité de rédaction de la revue sont recrutés en fonction de critères suivants:

  • accomplissement en recherche;
  • compétences convergentes avec la politique éditoriale;
  • expérience en matière d’évaluation et d’édition scientifique;
  • représentativité thématique, linguistique, institutionnelle et régionale de la géographie québécoise;
  • équilibre entre les sexes et entre les générations.

Le réseau des correspondants, de son côté, réunit une vingtaine de spécialistes de la géographie en provenance de tous les coins du monde. Ces correspondants ont pour mandat spécifique:

  • de rédiger périodiquement des notes qui font le point sur l’évolution de la discipline;
  • de faire connaître la revue à l’extérieur du Québec et du Canada.
Bonjour